SOURCE CODE – 11,5/20

Réalisé par Duncan Jones
Avec Jake Gyllenhaal, Michelle Monaghan, Vera Farmiga

Source Code
Synopsis : Colter Stevens se réveille en sursaut dans un train à destination de Chicago. Amnésique, il n’a aucun souvenir d’être monté dedans. Pire encore, les passagers du train se comportent avec lui avec familiarité alors qu’il ne les a jamais vus. Désorienté, il cherche à comprendre ce qui se passe mais une bombe explose tuant tout le monde à bord.
Colter se réveille alors dans un caisson étrange et découvre qu’il participe à un procédé expérimental permettant de se projeter dans le corps d’une personne et de revivre les 8 dernières minutes de sa vie. Sa mission : revivre sans cesse les quelques minutes précédant l’explosion afin d’identifier et d’arrêter les auteurs de l’attentat. A chaque échec, les chances de pouvoir revenir dans le passé s’amenuisent.
Alors qu’il essaie d’empêcher l’explosion, ses supérieurs lui apprennent qu’un deuxième attentat est en préparation en plein cœur de Chicago et qu’il ne s’agit plus de protéger les quelques passagers du train mais la ville toute entière. La course contre la montre commence…

Avis : Polar SF bien foutu dans la forme, Source Code sonne comme une confirmation du talent de Duncan Jones, et de sa fascination pour les boucles temporelles (voir Moon, son très réussi premier film avec Sam Rockwell)
Très efficace dans le rythme et la mise en scène, jamais ennuyeux, Source Code crée un univers propre très intéressant, divisé entre le train, lieu de l’attentat, la base supervisant l’expérience et le mystérieux caisson dans lequel se trouve le héros. Cependant, cette maitrise formelle semble un peu couvrir les manques du scénario qui se perd de temps en temps dans sa complexité et les incohérences. Une fois le générique passé, si on n’a pas passé un mauvais moment, loin de là, on regrette que le film n’aille pas plus loin que le traitement en surface d’une idée remarquable.
Du coup, on attend avec assez d’impatience de voir Jones travailler sur un meilleur matos. Son nom est évoqué pour donner un coup de boost à la franchise Wolverine. Intéressant…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s